Au secours ! Les écrans s’invitent à table

Des livres, des jeux et de la musique pour animer les repas.

Des livres, des jeux et de la musique pour animer les repas.

A toutes et à tous,

J’ai envie de vous dire que je suis heureuse de vous retrouver. Comme vous avez pu le remarquer, j’ai été silencieuse ces derniers temps. Pour tout vous dire, je sors triomphalement de 2 semaines de maladie. Pas pour moi. Plutôt pour mes 2 petites filles chéries. Grippe et varicelle combinées. Autant vous dire que les jours passés n’ont pas été les meilleurs que j’aie partagé avec elle. D’où le « triomphalement ». Oui il s’agit bien d’un triomphe car je vous avoue que mes limites ont rudement été titillées. Fièvre, courbatures, CAPRICES, démangeaisons, bref, vous devinez certainement ce de quoi je parle.

Dans ces moments, comment faire autrement que de lâcher du leste. Oublier les grands principes familiaux. C’est exactement ce que j’ai fait. Les écrans s’invitent à table. J’ai cédé. En période de maladie, Trotro, Mimi Cracra, Peppa Pig, Tom Tom et Nana ont été d’un grand secours. Captivées par ces personnages abracadabrants, les petites acceptent alors d’avaler une bouchée par ci et par là pendant les repas. Le hic se trouve justement à ce stade. Les écrans leur ôtent toute capacité de réflexion. La passivité dans laquelle elles sont plongées est effrayante. A ce moment là, je dis stop et c’est la crise. Évidemment. Je le comprends mais quoi qu’il en soit, je ne peux tout simplement plus supporter cette situation. Entre la famille de Peppa qu rigole toutes les deux secondes pour tout et rien, Trotro qui n’est jamais réprimandé et les disputes incessantes de Tom Tom et Nana, nous atteignons des niveaux formidables d’aberration.

Malgré tous nos efforts, nos filles sont de plus en plus attirées par les écrans. Tablette, télévision et autres téléphones tentent de s’imposer à table. Pourtant, pendant un moment, en compagnie des petites, les dîners se sont déroulés dans une atmosphère paisible et agréable. Peut-être trop agréable d’ailleurs. Trop agréable à leur goût. Aujourd’hui la tendance s’est inversée.

Une fois de plus, nous adultes et nos enfants n’avons pas la même conception de la vie. Pour nous, un dîner presque parfait se passe (idéalement) dans le calme, en évoquant nos journées respectives. Pour nos mini extra-terrestres, le repas de rêve s’accompagne d’un dessin animé en sourdine.

Puisque c’est encore moi qui « commande » je dis  : hors de question de troquer le seul vrai moment de la journée où nous nous retrouvons tous contre ces amis virtuels. La vie aidant, j’ai intégré que dire « non » ne suffit pas. Mes pairs m’ont appris qu’il faut expliquer “le pourquoi” et ensuite proposer des alternatives. La partie explications est plutôt simple (je ne vous répète le sermon que je vous soupçonne de servir quotidiennement à vos pauvres petits choux). Après quelques introspections nocturnes (eh oui les mamans sont en perpétuelle remise en question), le volet “alternatives” est en construction. Je me dis que quelques petits changements dans nos rituels pourraient faire l’affaire. Je l’espère tout au moins. Nous en discutons ensemble et arrivons à un résultat plutôt pas mal.

 

Notre salle à manger ne nous sert plus uniquement qu’à manger.

 

Vous devez vous demander ce que nous pouvons bien y faire d’autre. Les enfants débordant d’imagination et accompagnées d’une maman extrêmement motivée (prête à tout pour ne plus entendre les voix exaspérantes de leurs héros fictifs), notre salle à manger fait peau neuve.

 

Un grand merci au cache du radiateur qui a changé nos dîners !

 

Je m’explique : au dessus du radiateur, nous avons rapatrié nos livres de cuisine préférés. Oui, elles adorent les images culinaires  mais non, ce ne sont pas mes victimes; nous allons dire qu’elles ont juste le goût des bonnes choses ! Nous y avons également déplacé quelques cd, livres, feutres et jeux de société soigneusement sélectionnés par nos soins.

Qui a dit qu’on s’ennuyait à table ?

Des choses simples du quotidien nous ont réconciliés.

Entre chaque plat

En attendant d’être servies, elles s’adonnent à l’un de leur hobbies favoris : le dessin. Avec des feutres spéciaux vitres, elles ont obtenu la permission de s’exprimer sur la baie vitrée de la salle à manger. Elles s’éclatent et ne voient pas le temps passer.

Notre salle à manger repensée

  • Avant ou après le repas, nous avons le choix en matière de lecture. Les filles aiment choisir le repas du lendemain. Nous nous mettons donc à feuilleter les livres de recettes jusqu’à tomber sur celle qui fera l’unanimité. Associées au choix du menu, elles montrent moins de difficultés à goûter de nouveaux aliments.
  • Lorsque nous sommes 4 à table, nous avons la possibilité de faire 2 équipes qui s’affrontent lors du quizz de culture générale. Il s’agit d’une question par repas pour les 365 jours de l’année. De Napoléon à Armstrong, tout y passe. Il n’est jamais trop tard pour apprendre.
  • S’il arrive qu’il y ait de l’attente entre chaque plat, elles sont heureuses de pouvoir parcourir un des livres qu’elles ont choisi. Pour rester dans le thème de la salle à manger, elles se sont prononcées pour le bouquin « Manger ça sert à quoi ?« .
  • A la fin du repas, nous avons le choix entre une mini session de jeux de société ou la lecture d’une page de notre livre commun du moment : le Petit Prince. Chaque jour, je leur lis une à deux pages de cette petite merveille et elles apprécient.

 

En mettant du piment à table, nos repas ont ainsi retrouvé sérénité  et quiétude. Combien de temps cela durera t-il ? J’arrête d’y penser. Je croise juste les doigts.

Bien à vous.

Kady.

3 thoughts on “Au secours ! Les écrans s’invitent à table

  1. Excellent pour tous les jours où nos batteries ne sont pas à plat ;-)!!! Sinon craquage de temps à autre… culpabilite envahissante bon on repart sur de bonnes base 😉

Leave a Reply

Si cet article vous a plu, merci de me laisser un message.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*