Parents épanouis, enfants heureux !

Parents épanouis, enfants heureux.6h30 : début de journée.

Ensuite c’est : préparer le petit déjeuner, préparer les enfants, les emmener à l’école, courir au boulot, y donner le meilleur de soi, courir dans l’autre sens vers la maison, y redonner le meilleur de soi, préparer le dîner, aider aux devoirs, donner le bain, assurer le coucher, gérer le choix des histoires du soir, nettoyer la maison, revoir quelques mails importants …. Bref ! Vous êtes fatigués ? Il en est de même pour moi. Et dire que nous sommes bons pour recommencer dans 6h. Il faudrait quasiment 48h dans une journée pour que nous nous sentions moins oppressés.

Quel rythme infernal ! Moi je dis : lâchons du lest et plaçons notre bien-être, à nous, parents, à la « Une » de notre To Do List.

L’équilibre « parents épanouis, enfants heureux » pourrait être la clé d’une famille comblée. Nous donnons la priorité à tout un tas d’autres choses; peut-être à tort. A continuer sur cette lancée, nous risquons peut-être de ne plus être utile à qui que ce soit. Ni a nos enfants, ni à nos amis, ni à personne.

Personnellement, à vouloir trop bien faire, je suis trop souvent passée à coté de belles choses; des choses du quotidien, simples et accessibles. Je m’éparpille, je m’épuise, je m’énerve. Vous devez sûrement savoir de quoi je parle… Même consciente de cela, il m’est malgré tout toujours difficile de penser à moi en premier. Je me sens ou trop coupable ou trop égoïste.

Pour m’aider à mener cette bataille interne, j’essaie depuis peu de mettre en ouvre des conseils donnés par des coachs de vie. Ils nous recommandent d’essayer de placer nos personnes au même niveau d’estime et d’amour que les personnes que nous aimons. De ce fait, nous devons nous appliquer à nous mêmes tout ce que nous souhaitons de meilleur pour nos proches.

Nous recommandons par exemple à ceux que nous apprécions de lever le pied au boulot, d’avoir plus d’heures de sommeil, de s’octroyer des moments de plaisir … Il devrait en être de même pour nous. Je fais désormais attention à toutes ces petites qui devraient me faire que du bien :

  1. Arrêter de penser que l’on est égoïste. Penser à soi est un pari gagnant. Lorsque que l’on est fatigué et stressé, il est difficile d’être disponible pour autrui
  2. Préserver sa santé en s’assurant 8 heures de sommeil par nuit, en adoptant de bonnes habitudes alimentaires et en pratiquant de l’exercice physique.  Sur ce point, j’ai encore du boulot. Je ne dors que 5h par nuit et pense depuis quelques temps seulement à vraiment me remettre au sport.
  3. Planifier des activités-détente avec des amis ou tous seuls de façon régulière
  4. Apprendre à rire. Rire de tout! Rire de soi! C’est bon pour la santé
  5. Accepter l’aide de ses proches pour certaines tâches. Nous ne sommes pas des machines, nous ne pouvons pas tout assumer. Accepter par la même occasion que les choses ne soient pas « aussi bien faites » que lorsque nous nous en occupons. J’en suis encore très loin…
  6. Définir un rituel quotidien que vous attendrez avec impatience. Imaginer un moment à soi, un moment plaisant où vous ne penserez qu’à vous. Cela pourrait être un bain, une ballade avant le coucher, écouter de la musique. Penser à ces choses qui font du bien. Moi, j’ai choisi un moment clé de la journée. Le matin, dans le calme et avant que mes deux petits amours ne se réveillent, je m’offre un moment seule pour une longue douche relaxante. Je débute ma journée apaisée et cela donne le ton pour la suite. Cette seule pensée m’aide à me lever chaque matin avec le sourire.
  7. Arrêter de mener plusieurs batailles à la fois. Se concentrer sur un ou deux points. Les résoudre et ensuite seulement, penser aux autres problèmes. J’ai moi-même tendance à aller dans tous les sens. Je voudrai atteindre plusieurs objectifs à fois mais je me rends compte systématiquement que cela est impossible. Je suis rapidement confrontée à plusieurs difficultés. A moins que je ne m’en sois pas rendue compte, je ne suis pas du tout proche d’être une « Wonder woman ». Progressivement, j’apprends à faire une liste de priorités. J’ai le plaisir de les éliminer au fur et à mesure lorsqu’elles ont été réalisées. J’ai l’impression que cela permet de m’affranchir de toute procrastination
  8. Multiplier les bons moments en famille. Un moyen simple d’y accéder : la table familiale. Encore une fois, se retrouver à table, tous ensemble, en fin de journée, c’est faire le plein d’amour, c’est se rapprocher, c’est s’ouvrir. Pourquoi s’en priver ?

 

Arrêtons de subir le manque de temps. Imposons-nous des moments à nous et savourons. N’oublions pas que pour avoir des enfants heureux, soyons nous-mêmes des parents épanouis.

Ces 8 astuces se transforment petit à petit en véritables compagnons. Je donne ainsi un autre sens à ma vie et à celle de mes proches. C’est merveilleux comme ces petites choses influencent mon humeur et ma disponibilité.

Testez et dites-moi ce que vous en pensez !

 

Bien à vous !

Leave a Reply

Si cet article vous a plu, merci de me laisser un message.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*