Parents paranos ou bambins sédentaires !

Sport et Alimentation

Sport et Alimentation

Il parait que nos enfants ont perdu en 40 ans, 25% de leur capacité cardiaque . Cette étude alarmante de l’université australienne d’Adelaïde, corroborée par des cardiologues français, explique ce phénomène par le fait que les jeunes aujourd’hui préfèrent le canapé familial, devant un écran à toute activité physique . Oubliées les parties de foot ou de basket à l’extérieur…. Triste tableau !

Mais, est-ce réellement nos enfants qui ont changé ou est-ce notre vision du monde en tant que parents qui a muté ? 

Personnellement, j’avoue être une maman un tout petit peu paranoïaque. Un peu beaucoup, bref … !                       Mon amoureux  s’évertue à me dire que le monde n’a pas changé. Il n’a cesse de me répéter encore et encore  que les actes de pédophilie, viols, enlèvement, disparition et racket ont toujours existé. Selon lui, les nombreux moyens de communication dont nous jouissons à notre époque ont le pouvoir non négligeable de porter l’information partout et très vite. Tout prend rapidement de l’ampleur. A cela, lorsque l’on rajoute la possibilité de revoir des émissions anxiogènes en  replay, le monde qui nous héberge paraît tout de suite plus sombre. Il a certainement raison. Il a été content d’apprendre que sa théorie avait été confirmée par Mme Anne Bacus, docteur en psychologie et psychothérapeute lors d’une conférence qu’elle a animée en mars dernier.
Cela dit, il m’est tout simplement impossible d’envisager l’éventualité de laisser mes filles jouer seules dehors. Résultat, lorsque je suis fatiguée, elles sont contraintes de rester avec moi, à la maison. Les écrans s’imposent alors ! Pourtant, lorsque je pense à mon enfance, je me rappelle de toutes ces belles balades, à vélo avec ma sœur, sans parents. Ce sont effectivement de beaux souvenirs. Mon amoureux me rappelle quand à lui qu’il allait seul à l’école dès l’âge de 6 ans.

Pour moi, c’ est juste Hors-de-Question ! Trop de choses pourraient arriver ….
Les conséquences découlant de mon état de maman angoissée sont simples : mes enfants ne bougent pas assez.

Pourtant , les professionnels recommandent, pour être en bonne santé, une alimentation équilibrée et une heure d’activité physique par jour. Si côté alimentation, nous pouvons fanfaronner, côté sport, nous faisons profil bas !
Malgré tous les efforts que nous faisons, nous sommes conscients que ce n’est pas assez. Les filles sont pleines d’énergie. Elles ne demandent qu’à se dépenser ! En tant que parents, ce n’est pas toujours facile. Elles arrivent malgré tout à m’entraîner bien souvent dans leur folie bon enfant . Mon corps s’en souvient !

Etre parent est un sport à part entière. Jour après jour, je me dis finalement que nous n’avons pas tout faux. Les activités du quotidien nous aident à nous rapprocher des conseils des professionnels de la question. Tant mieux, il s’agit d’un sujet de santé publique que chacun tente tant bien que mal à cerner.

Chez nous, c’est tout simple, nous faisons avec les choses du quotidien. Bienvenue chez nous :

 

vive le Hula Hoop !

vive le Hula Hoop !

1 – Nous avons ressorti le cerceau acheté il y a un an; sans grande conviction. Au détour d’une ballade dominicale, celui-ci a servi d’achat « plaisir/caprice » pour les filles qui s’étaient découvert un amour soudain pour cet art. Sans surprise, nous l’avons laissé échoir au dessus d’un des radiateurs. Aucun de nous ne sait donc en faire. C’est ce qui est génial. Nous donnons tant d’efforts à essayer de le  faire tenir sur nos hanches que cela vaut autant que n’importe quel sport. Vous nous verriez ! Ridicules c’est sûr mais bougeant tout de même !

 

 

salsa, famille et compagnie

salsa, famille et compagnie

 

2 – Pour notre grand plaisir, nous nous mettons à danser au moins une fois par jour sur une musique qui fait l’unanimité. En ce moment, c’est la salsa cubaine. Les petites se trémoussent à leur manière et la maman que je suis essaie de ré-exécuter, aujourd’hui,  des pas autrefois maîtrisés; dans mes jeunes années. Pour le moment, je ne me convaincs pas moi-même mais bon, que voulez-vous ? L’eau a coulé sous les ponts. Ce ne sera pas faute d’avoir essayé ….

 

 

A vélo en ville

A vélo en ville

3 – A vélo et en  trottinette environ une fois par semaine. Une véritable expédition! Mes filles ne maîtrisant leurs engins que sur des zones totalement vidées de toute vie humaine , je me retrouve prise entre deux feux. Sur le chemin aller et retour,  d’une main,  je pousse le vélo de la grande pendant que de l’autre, je guide ma petite dernière sur sa trottinette en attendant de rejoindre la fameuse place déserte. La position inadéquate me fait souffrir le martyr mais je préfère éviter tout accident. Je ne voudrai absolument pas que l’une d’elles n’accroche un passant. En ville, nous avons déjà assez de soucis pour en plus se faire bousculer par des enfants dans les nuages ! Mes filles me sont chères. Je ne voudrai en aucun cas les exposer à la rage du citadin !

 

Yoga pour petits

Yoga pour petits

4 – Nous avons récemment découvert le yoga en famille. Dans un premier temps, j’avais émis l’hypothèse de nous inscrire à des séances menées par un professionnel. Mais, vu les prix exorbitants pratiqués, je peux vous assurer que mon idée est restée à l’état d’idée. Comme solution alternative, je me suis simplement connectée à internet. Vive Amazon ! J’ai trouvé un petit bouquin illustré de façon fort intéressante. Il s’agit de :  “Je fais le loir, le cobra et la rainette” . Les postures proposées associent exercices physiques et yoga. De façon ludique, les petits renforcent leur tonicité et arrivent à se recentrer pour retrouver calme et sérénité.

Nous l’avons essayé, nous l’avons adopté. Le soir, après une journée pleine de rebondissements, il n’y a rien de tel. C’est tellement bien que je me surprends par moments  à dissimuler cette petite merveille de livre. Oui, je l’avoue. Je le fais disparaître. Les filles me réclamant en permanence que nous nous mettions par terre, dans des positions qui ne sont pas toujours faciles pour moi commencent à me ….. comment dire ? …. m’irriter. Vous le saviez déjà, je ne suis pas une maman parfaite. Il y a des moments comme ça, où je n’ai pas envie alors je cache. Lorsque je suis de meilleure humeur,  notre petit recueil réapparaît comme par enchantement …..

 

Parcs et squares

Parcs et squares

5 – Enfin, personne ne pourrait omettre de parler de l’incontournable sortie de tout parent parisien qui se respecte : le PARC ! En écrivant ces lignes, je pense à mon amoureux qui a dit avoir de la peine pour nous, habitants des grandes villes. Comme il le dit si bien, au premier rayon de soleil, nous nous retrouvons tous condamnés à prendre le même chemin, celui du square le plus proche. Agglutinés, presque coude contre coude, nous revoyons nos classiques du savoir-vivre, du savoir-être et des bonnes manières : faire la queue devant l’unique balançoire, attendre patiemment son tour, ne pas dépasser les copains, ne pas pousser, laisser le passage aux plus petits sur le parcours, demander la permission avant de prendre un objet ne nous appartenant pas, s’excuser lorsque l’on a eu un geste malheureux … c’est réellement marrant de voir comme chaque parent essaie de faire passer des messages subliminaux au travers des conseils de bonne conduite qu’il adresse à son enfant ! Eh oui, nos enfants sont toujours les meilleurs, qui oserait dire le contraire ? C’est amusant. Cependant, pas plus d’une demi-heure. En trente minutes nos petits amours ont le temps de courir, grimper, sauter et jouer les équilibristes. C’est le but recherché.

Ainsi, mes filles se disent heureuses. Elles sont sincèrement ravies de partager des choses avec nous. Qu’en est-il pour moi ?

Malgré toute la félicité que ces activités familiales m’apportent, je ne vous cache pas que je me pose des questions parfois. J’en veux à mes filles lorsque je fais des efforts surhumains et que de leur côté, elles trouvent le moyen de tout gâcher. Bizarrement à chaque fois, une seule et  même phrase me revient en tête. Je me retiens de leur dire la chose suivante :

Après tout les sacrifices que je fais pour vous, c’est comme ça que vous me remerciez ?

Très vite, je retrouve mes esprits et me rappelle qu’en plus du fait qu’elles ne comprendraient rien à mes lamentations, elles aussi, m’apportent énormément.

Mais,

  • Comment rester calme quand, après une longue promenade, elles font la tête car elles ne veulent pas rentrer ?
  • Comment leur expliquer qu’elles ne sont pas le centre du monde quand une fois au parc, elles se plaignent de “cette petite fille” qui ne veut pas jouer avec elles ?
  • Comment demander à mon aînée de 5 ans de laisser la victoire à sa petite sœur qui en a marre d’être battue aux jeux ?
  • Comment leur dire qu’il n’y a pas d’enjeu à danser à la maison ?
  • Comment rester sereine devant ces scènes de jalousie fraternelle parfois mignonnes, souvent titillantes ?

Mes chéries,  vous êtes toutes les deux superbes ! Heureusement que je vous aime !

Ainsi se déroulent nos journées. Comme vous avez pu le lire, sans avoir à nous inscrire à tel ou tel sport, nous arrivons néanmoins à bouger au quotidien. Les professionnels recommandent une heure d’activité physique par jour, nous n’y arrivons clairement pas mais faisons au mieux. J’ai envie de dire que c’est déjà ça.

Et vous, comment vous y prenez-vous ?

Maintenant que vous êtes des as en cuisine, osez inviter Mr Sport chez vous. Ne l’oubliez pas, alimentation saine et activité physique font bon ménage !

Le plus dur est de se lancer. Alors c’est parti, inspirez par le nez, expirez par la bouche !

Ressentez-vous ce bonheur ?
Bien à vous.
Kady.

Leave a Reply

Si cet article vous a plu, merci de me laisser un message.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*